consultant commercial informatique
  plus d'informations ...
 


Consultant Web


Comme son nom l’indique, le consultant est celui qu’on « consulte », dans un contexte où les systèmes d’information se complexifient et où Internet évolue rapidement. Les directions générales, les directions opérationnelles et les directions de l’organisation et de l’informatique voient alors leur besoin en conseil et en accompagnement du changement croître.

Souvent employé par une société de services et en mission chez un client, son rôle est d'analyser, d'évaluer des besoins, de conseiller et proposer des solutions, en tirant le meilleur avantage des nouvelles technologies.

Pour ce, il doit anticiper les nouveaux projets et élaborer des stratégies, ce qui passe par :
• la réalisation de schémas directeurs
• la sélection des solutions
• l’assistance à la maîtrise d’ouvrage
• l’intégration des portails des back-office et des front-office
• la formation du personnel
• la gestion du patrimoine informationnel de l’entreprise (sécurisation des données)

Généralement, il exerce son activité au sein d’une SSII (Sociétés de Services en Ingénierie Informatique), d’une société de conseil ou de façon libérale.

Lors de son activité de conseil, il peut être amené à travailler avec d’autres consultants, le chef de projet, le manager, le responsable de département, le directeur de projet, le directeur ou PDG (dans les petites structures) et tout organisme émetteur d’informations, tel que les organismes d’études, etc.

 Compétences

• Compétences techniques avérées sur son domaine d’intervention
• Maîtrise de l’Anglais, surtout dans les cabinets qui ont des missions à l’international
• Maîtrise de l'outil informatique
Qualités personnelles
• Sens de l'écoute, goût du contact et sens de la diplomatie, afin de recueillir l'information auprès du client et de réaliser la mission de conseil de façon autonome
• Fort investissement personnel : il faut assumer une charge de travail importante, des déplacements fréquents et une activité de veille permanente pour être à la pointe de l’information technologique et pouvoir conseiller au mieux ses clients
• Esprit d’analyse et de synthèse, afin de traiter des informations variées en nombre et en qualité
• Capacités d'adaptation, afin d’aborder et pénétrer des environnements et des problématiques multiples
Débouchés
• Au-delà des grands cabinets d’audit et de conseils internationaux, il existe un grand nombre de petites structures constituant des sociétés de conseil pouvant être généralistes ou spécialisées
• Contrairement à ce que l’on peut penser, des emplois en consulting sont accessibles aux jeunes diplômés
• Les débutants commencent « junior » ou « assistants » puis peuvent devenir senior après deux à quatre années d’expérience réussie au sein d’un cabinet-conseil
• En termes d’évolution, sur un moyen et long terme, ils peuvent prendre à leur charge l’intégralité d’un projet voire même créer leur propre structure



http://www.idemmatic.fr/fiches-metiers/consultant.html


...mais aussi :

http://www.commerciaux.enligne-fr.com
http://www.consultants.enligne-fr.com
http://www.competences.enligne-fr.com
http://www.ingenieurs-commerciaux.enligne-fr.com
http://www.experts.enligne-fr.com





Ingénieur Commercial : Définition du métier

Convaincre de nouveaux clients La part la plus importante de l'activité de l'ingénieur commercial est constituée par la prospection. Sous la direction d'un responsable commercial, il est en effet chargé de développer un portefeuille de clients à qui il doit vendre du matériel, des prestations et des services informatiques. Ce qui implique qu'il élabore un plan de prospection après avoir analysé les besoins de ses clients potentiels (par exemple, des entreprises d'un même secteur). Ensuite, à lui de mener la négociation et d'emporter des contrats ! Mais sa mission ne s'arrête pas à la signature : il doit assurer le suivi commercial du contrat et veiller à ce que tous les engagements pris sont bien respectés. Son objectif final reste évidemment la satisfaction du client. Ce qui lui permettra de nouer des relations sur le long terme, et donc de développer le volume d'affaires avec les clients existants. Un négociateur convaincant En plus d'une bonne maîtrise des aspects techniques, les principales qualités requises pour ce type de fonction sont d'ordre relationnel : il faut à la fois être ouvert d'esprit et à l'écoute, convaincant et fin négociateur. (Sources : SYNTEC)

http://www.emploi.com/emploi/metiers/ingenieur-commercial.html





 Une affaire, c’est une transaction complexe concernant un ensemble de produits et services sur mesure correspondant au besoin spécifique d’un client.





Ingénieur d'Affaires : Définition du métier

L’ingénieur d’affaires apporte une solution globale à un besoin d’une entreprise. Il construit une réponse technique, marketing, commerciale, tout en maîtrisant les risques (financiers, juridiques, etc.).

L’ingénieur d’affaires est généralement rattaché soit à une direction commerciale soit à une direction technique. Il est un interlocuteur privilégié du client, des services internes tels que le service commercial, le bureau d’études, le service financier, le service technique, la direction, les différents responsables de production et les prestataires externes tels que les fournisseurs, les sous-traitants, les intervenants sur site.

 Le processus d’ingénierie d’affaires se décompose en quatre phases :

1. La prospection En amont du projet, l’ingénieur d’affaires fait de la prospection. Il détecte les affaires et réalise toutes les actions marketing et commerciales permettant de conclure une affaire.

2. L’étude du problème posé Il analyse le besoin du client, répond aux appels d’offres, participe aux études de faisabilité, établit l’offre commerciale et réalise le montage financier du dossier. Les solutions qu’il propose constituent une réponse à la fois technique et commerciale. Il négocie le contrat et collabore à l’élaboration du devis et du cahier des charges. Il intervient également dans la sélection des solutions techniques appropriées et négocie éventuellement avec des prestataires externes.

3. La réalisation du projet Dans cette phase, l’ingénieur d’affaires s’implique dans la réalisation du projet tout en coordonnant l’activité des différents acteurs internes de son entreprise et des sous-traitants. La mise en service et l’assistance prolongent souvent sa mission.

4. La phase de suivi d’affaires L’ingénieur d’affaires assure le suivi commercial du projet. Il doit piloter et réaliser le contrat avec les différents acteurs concernés dans le respect de ses engagements. Il est le garant de la qualité et de la rentabilité de l’affaire.


 Evolution professionnelle : l’ingénieur d’affaires peut étendre ses responsabilités en prenant en charge des projets de complexité et d’importance croissantes. Fort de ses compétences en commercial et en encadrement de projet, il peut évoluer vers d’autres fonctions de l’entreprise.


http://www.studyrama.com/article.php3?id_article=6970





Ingénieur d'Affaires : Applications

Cadre polyvalent, l’ingénieur d’affaires est 
un « super commercial » : 

il prospecte les sociétés pouvant avoir des besoins correspondant à son métier ; il répond aux appels d’offre. Il met au point un cahier des charges et négocie le contrat.
Rattaché au directeur commercial ou à la direction générale, l’ingénieur d’affaires a pour vocation première de servir la clientèle. Il doit pour cela s’assurer de la satisfaction des clients dont il a la responsabilité, détecter les opportunités de projets auprès de ses interlocuteurs habituels mais aussi auprès de nouveaux contacts, de nouveaux services ou encore de nouvelles filiales. Il promeut l’offre de son entreprise en réponse aux besoins clients. A lui aussi, la formulation des réponses ou propositions techniques et commerciales dont il doit démontrer et soutenir en vue de négocier et finaliser l’acte de vente via l’élaboration d’un contrat de réalisation. Il suit le projet une fois signé et apporte son support aux équipes mobilisées.

L’intégralité du cycle de vie d’une affaire, de la conception de l’offre commerciale à la réalisation du projet en passant par son développement commercial est de son ressort.

De plus, c’est à l’ingénieur d’affaires de prendre en compte les dimensions financières, commerciales et organisationnelles des projets pour lesquels il agit en interface constante avec les équipes internes de sa structure, les clients, et, parfois, les autres opérateurs.

De même il est souvent pressenti auprès des équipes techniques lors de la réalisation des projets dont il est le dépositaire.

 Sa mission consiste alors à élaborer et à proposer aux clients des solutions adéquates taillées à leurs besoins. Il doit donc négocier les avenants de contrat. Pour ce faire, il doit veiller au respect des conditions de coûts, de délai et de qualité préalablement définies avec son client.

 Technicien et commercial, ce professionnel sait nouer des relations. Il représente souvent la direction générale auprès du client. A ce titre, il est responsable de la satisfaction du client et de l'image de l'entreprise. Souvent proche de la direction, il peut être associé aux choix stratégiques et à la présentation des résultats. Son activité s'exerce en lien direct avec tous les services de l'entreprise et sa responsabilité s'étend aux fournisseurs et aux sous-traitants liés aux projets dont il a la charge.

 Enfin, il a une grande autonomie fonctionnelle et peut être appelé à travailler sur plusieurs sites géographiques, voire dans plusieurs pays.

http://www.kelformation.com/fiches-metiers/ingenieur-d-affaires.php







ANPE code ROME


Ingénieur d'affaires


 Définition de l'emploi :

Etudie la faisabilité de contrats de réalisation de projets industriels particuliers (biens d'équipement...) et spécifiques à chaque client. Dans le cadre d'entreprises ayant pour vocation la mise en oeuvre de ces contrats, en détermine et négocie le contenu, en tenant compte des spécificités de chaque client. Gère les projets en optimisant les paramètres coût, délais et qualité et coordonne leur exécution (études, fabrication, mise en service). Peut participer directement aux travaux d'études liés aux projets. Anime et dirige des équipes de techniciens ou de cadres. Peut prospecter le marché. Peut aussi assurer un service après-vente.

33112  INGENIEUR D'AFFAIRES EN INFORMATIQUE

http://www.anpe.fr/espacecandidat/romeligne/RliRechercheRome.do?libelleA=%3CSPAN+STYLE%3D%27BACKGROUND-COLOR%3A%23DDDDDD%3B%27%3EDIRECTEUR%3C%2FSPAN%3E%2FDIRECTRICE+%3CSPAN+STYLE%3D%27BACKGROUND-COLOR%3A%23DDDDDD%3B%27%3EDE%3C%2FSPAN%3E+%3Cspan+style%3D%27background-color%3A%23DDDDDD%3B%27%3ECLIENTELE%3C%2Fspan%3E&codRome=33112


33112  DIRECTEUR COMMERCIAL ET DU MARKETING



 Définition du métier :

Elabore et propose à la direction générale la politique commerciale de l'entreprise. Détermine les orientations stratégiques, les objectifs à atteindre et les moyens à mettre en place, après analyse et évaluation des différentes composantes du marché. Anime, coordonne et contrôle, avec ses collaborateurs, les activités de conception et de mise en oeuvre nécessaires au développement sur le marché des biens ou des services proposés par l'entreprise.


 Conditions générales d'exercice de l'emploi/métier :

L'emploi/métier s'exerce dans les entreprises de taille importante. Dans les entreprises moyennes ou petites, la fonction est le plus souvent prise en charge par le chef d'entreprise ou par la personne qui assure l'ensemble des activités commerciales de l'entreprise. Généralement, l'activité suppose de faire partie du comité de direction et de travailler en relation constante avec les directeurs financier, technique (ou de production) et des ressources humaines. L'emploi/métier implique un rôle de représentation de l'entreprise à l'extérieur, et des déplacements de fréquence variable en France et à l'étranger.


 Formation et expérience :

Cet emploi/métier est accessible après 5 à 10 ans d'exercice de responsabilités (mercatique, vente, production...) dans la même branche d'activité, pour les produits industriels, ou sur le même type de marché, pour les produits de grande consommation. Un niveau de formation supérieure est souvent exigé. Selon la technicité du produit à commercialiser, des formations de niveaux II ou I (écoles d'ingénieurs, grandes écoles de commerce...) sont exigées.


 Compétences techniques de base :

- Définir avec l'équipe de direction la stratégie et la politique commerciale de l'entreprise. Prévoir les objectifs commerciaux à moyen terme.

- Fixer les plans commerciaux annuels : structuration des gammes de produits ou de services, élaboration des grilles tarifaires, choix des circuits de distribution, politique publi-promotionnelle, pénétration des produits et des marchés.

- Fixer les objectifs régionaux.

- Elaborer et suivre les budgets.

- Participer à la politique qualité.

- Déterminer et coordonner les moyens à développer pour assurer la réalisation du plan (chiffre d'affaires en volume de produits, montant, marges).

- Animer, conseiller, coordonner, gérer et contrôler les services dont il a la responsabilité et recruter les collaborateurs.

- Suivre les réalisations, évaluer les résultats nationaux et régionaux (tableaux de bord), les analyser par rapport à la concurrence française et étrangère.

- Décider des actions de développement ou des corrections à apporter.

 Compétences associées :

- Maîtriser l'environnement économique de la branche d'activité.

- Posséder des connaissances financières et juridiques.

- Maîtriser l'informatique de gestion.

- Pratiquer l'anglais courant.

- Pratiquer une seconde langue étrangère.

Capacités liées à l'emploi :

 L'emploi/métier requiert d'être capable de :

- Anticiper les besoins potentiels de la clientèle et les critères de qualité afin d'y répondre de façon adaptée.

- Traduire en plans d'action concrets les résultats des investigations théoriques.

- Entretenir les contacts avec les acteurs de l'environnement économique de l'entreprise.

- Mettre en oeuvre une animation amenant l'équipe à adhérer au projet d'entreprise.

- Se tenir informé de la stratégie commerciale des entreprises concurrentes.


 Activités spécifiques :

 Activités exercées :

- Etude ou sélection des marchés et acteurs potentiels en tenant compte des spécificités commerciales et culturelles propres à chaque pays.

- Mise en oeuvre de la politique mercatique (marketing).

- Maîtrise des réseaux commerciaux internationaux.

- Maîtrise de la législation commerciale internationale.

- Maîtrise des pratiques commerciales et culturelles propres aux pays concernés.

- Animation management du réseau de vente et de distributeurs.

- Conduite des négociations commerciales importantes.

 Produits commercialisés :

- Produits de grande consommation.

- Produits industriels.

- Services.

- Publicité, communication.

- Autres.

 Responsabilités exercées :

- Encadrement d'une équipe : employés, techniciens, agents de maîtrise, cadres, niveaux de qualification hétérogènes.

 Nombre de personnes encadrées :

- Moins de 5 - 5 à 9 - 10 à 49 - 50 et plus.

 Lieu d'exercice de l'activité :

- Siège social - Entreprise de taille importante à établissement unique - Etablissement important dépendant d'un groupe - Entreprise de taille moyenne.

 Type de marché :

- National - Européen - International 

 Conditions de travail :

- Déplacements à l'étranger - Résidence à l'étranger. 


 
53311
Cadre technico-commercial


 Définition de l'emploi/métier :

Prospecte l'ensemble du marché potentiel (fichiers clients et clients virtuels). Vend des produits industriels (biens d'équipement...) plutôt standardisés ou des produits adaptables aux différents besoins des clients. Lance ou répond aux appels d'offre pour obtenir des contrats concernant la réalisation de projets industriels particuliers. Participe à la définition de la politique commerciale de l'entreprise. Peut assurer une assistance technique auprès des clients, ainsi qu'un service après-vente.


 Conditions générales d'exercice de l'emploi/métier :

Cet emploi/métier s'exerce au sein de la direction commerciale ou d'une société d'ingénierie. Il implique une collaboration étroite avec les différents services de l'établissement ou des entreprises clientes (services mercatique (marketing), études, production, après-vente...), ainsi qu'un contact permanent avec les clients. L'activité nécessite une autonomie et une disponibilité importantes. Les déplacements sont fréquents et peuvent être longs. Une mobilité géographique est parfois demandée au sein d'un grand groupe.


 Formation et expérience :

Cet emploi/métier est accessible à partir de formations de niveaux II et I (MST, DESS, DEA, diplôme d'ingénieur) dans le domaine scientifique, technique ou industriel. Une expérience importante et une connaissance de l'organisation de l'entreprise sont souvent exigées. L'accès est également possible pour certains autodidactes de niveaux IV et III (Bac professionnel ou technologique, BTS, DUT) qui peuvent accéder à cet emploi/métier en possédant une longue expérience, des connaissances techniques et des capacités relationnelles. Avec une formation technique complémentaire, les diplômés des formations commerciales supérieures peuvent être recrutés dans cette fonction. Les diplômes des écoles d'ingénieurs ou du troisième cycle de l'enseignement supérieur sont le plus souvent requis.

 Compétences techniques de base :

- Promouvoir les produits.

- Exploiter le fichier clientèle et prospecter les nouveaux clients.

- Elaborer les dossiers de réponse aux appels d'offres.

- Conseiller techniquement les clients et proposer le ou les produits adaptés.

- Négocier les contrats mentionnant notamment les caractéristiques techniques, les prix et les délais de réalisation des commandes.

- Suivre le déroulement des contrats.

- Veiller au respect des engagements contractuels.

- Participer à l'installation du produit vendu.

- Informer les clients sur l'utilisation du produit vendu.

- Assurer un suivi des clients.

- Analyser les résultats commerciaux et financiers.

- Proposer des axes de recherche pour l'adaptation des produits aux besoins des clients.

 Compétences associées :

- Comprendre des langues étrangères, notamment l'anglais.

- Connaître les bases de la gestion commerciale et financière.

- Connaître les bases de la mercatique (marketing).

 Capacités liées à l'emploi :

 L'emploi/métier requiert d'être capable de :

- Négocier avec les clients et prendre en compte leur avis.

- Analyser, synthétiser et mémoriser des informations techniques et commerciales.

- Anticiper les évolutions du marché.

- S'adapter aux nouvelles technologies.

- S'adapter à une clientèle variée.


 Activités spécifiques :

 Activités exercées :

- Assistance technique aux clients.

- Apport d'un appui technique aux commerciaux.

- Service après-vente.

 Domaines d'application :

- Agroalimentaire.

- Bois, papier.carton.

- Chimie, pétrole, pharmacie.

- Electricité, électronique.

- Matériaux, métallurgie.

- Mécanique.

- Télécommunications.

- Textile.

- Autres industries.

 Champs d'intervention :

- Régional ou national 

- International.

 Lieu d'exercice de l'activité :

- Entreprise industrielle - Société d'ingénierie 


 Conditions de travail :

- Déplacements.


 
32221  DIRECTEUR DE CLIENTELE


 Définition de l'emploi/métier :

Elabore, organise et coordonne une campagne publicitaire. Définit une stratégie commerciale en tenant compte des caractéristiques du produit (nature du produit, circuits de distribution, clientèle, concurrence...) et du budget prévu. Détermine une stratégie de communication fixant les thèmes publicitaires, la teneur du message, la répartition du budget selon les différents médias. Peut être chargé de suivre la conception, la fabrication et l'exécution du plan média, ainsi que d'animer les équipes de réalisation.


 Conditions générales d'exercice de l'emploi/métier :

L'emploi/métier comporte de nombreux contacts à l'intérieur et à l'extérieur de l'entreprise (équipes de création, services d'achat d'espaces, clients, sous-traitants...). L'activité peut impliquer des horaires irréguliers en fonction des délais à respecter. Les déplacements sont nombreux.


 Formation et expérience :

Cet emploi/métier est accessible à partir de formations de niveau III (BTS, DUT) dans le domaine de la publicité et principalement de niveaux II ou I (universités, grandes écoles de commerce) dans le domaine de la mercatique (marketing), de la communication ou des sciences politiques.


 Compétences techniques de base :

- Constituer un dossier d'information sur le produit.

- Définir une stratégie commerciale en fonction du budget prévu.

- Déterminer une stratégie de communication : thèmes publicitaires, teneur des messages, répartition du budget.

 Compétences associées :

- Parler une ou plusieurs langues étrangères.

 Capacités liées à l'emploi :

 L'emploi/métier requiert d'être capable de :

- Concilier des impératifs artistiques, techniques et financiers.

- Gérer des budgets importants.

- Respecter des délais contraignants.

- S'adapter à des milieux et à des interlocuteurs très différents.


 Activités spécifiques :

 Activités exercées :

- Coordination et animation d'une ou plusieurs équipes.

- Suivi de la conception.

- Suivi de la fabrication.

- Suivi de l'exécution du plan média.

- Achat d'espaces.

- Vente d'espaces.

 Domaines d'application :

- Promotion.

- Marketing direct.

- Communication globale.

- Corporate.

- Publicité.

- Relations publiques, événementiel.

 Lieu d'exercice de l'activité :

- Annonceur - Agence - Régie - Médias - Centrales d'achat 

 Taille de l'entreprise :

- De 0 à 9 salariés - De 10 à 50 salariés - Plus de 50 salariés 

 Conditions de travail :

- Déplacements à l'étranger.


 

http://www.anpe.fr/espacecandidat/romeligne/RliRechercheRome.do?libelleA=%3CSPAN+STYLE%3D%27BACKGROUND-COLOR%3A%23DDDDDD%3B%27%3ECONSULTANT%3C%2FSPAN%3E%2FCONSULTANTE+%28%3Cspan+style%3D%27background-color%3A%23DDDDDD%3B%27%3EINFORMATIQUE%3C%2Fspan%3E%29&codRome=32341


32341  CONSULTANT (INFORMATIQUE)


 Définition de l'emploi/métier :

Négocie puis prescrit des solutions en matière d'informatique dans les domaines administratif, industriel, scientifique, technique... Assure l'organisation, le suivi et la validation des développements informatiques faisant l'objet de ses prescriptions.
Peut être également chargé des études fonctionnelles (mode d'organisation, description des traitements de données, des résultats) et de la mise en oeuvre des mesures d'accompagnement en matière d'organisation du travail et de la formation des utilisateurs.
Assure le plus souvent l'encadrement hiérarchique des études informatiques, parfois de l'ensemble du service informatique. Dans ce dernier cas, et selon le mode d'organisation en place dans l'entreprise, participe ou procède à la définition des objectifs en matière de développement informatique.


 Conditions générales d'exercice de l'emploi/métier :

L'emploi/métier s'exerce pour partie dans un bureau. L'activité nécessite des déplacements, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'entreprise et occasionne de ce fait des horaires irréguliers. En cabinet conseil ou dans une société de services, l'activité s'effectue parfois dans le cadre de détachements auprès d'autres entreprises (mise à disposition).
L'emploi/métier requiert d'utiliser des outils spécifiques à l'activité (aide à la conception, gestion de projet, logiciels bureautique...) ainsi que des outils d'exploitation constructeurs, le plus souvent sur micro-ordinateur.


 Formation et expérience :

Cet emploi/métier est accessible à partir de formations de niveaux II et I (Bac+4, Bac+5), et n'est pas réservé aux seuls informaticiens de formation ; le diplôme d'ingénieur est souvent recherché. Par promotion interne ou formation continue spécialisée, les titulaires d'une formation de niveau III (CFPA, BTS, DUT) associée à une expérience du métier de l'entreprise peuvent accéder à cet emploi/métier. La "culture d'entreprise" (connaissance du domaine d'activité et de ses spécificités) est aussi importante que les connaissances techniques spécifiques.


 32341     CONSULTANT(INFORMATIQUE)


 Compétences techniques de base :

- Concevoir des solutions (méthodes, processus...) aptes à répondre aux exigences de l'entreprise.

- Procéder à l'établissement des cahiers des charges et si besoin des dossiers fonctionnels, en liaison avec les utilisateurs.

- Déterminer les moyens nécessaires à la réalisation des développements (ressources humaines et matérielles).

- Planifier les travaux de développement.

- Assurer la recette fonctionnelle des applications.

- Participer à l'élaboration des jeux d'essais.

 Compétences associées :

- Comprendre une langue étrangère, notamment l'anglais.

Capacités liées à l'emploi :

 L'emploi/métier requiert d'être capable de :

- S'adapter à des interlocuteurs variés et divers.

- Développer des liaisons techniques et fonctionnelles avec les services interlocuteurs.

- S'adapter de manière permanente à de nouvelles technologies.

- Analyser et synthétiser des informations d'ordre technique et relationnel.


 32341     CONSULTANT(INFORMATIQUE)


 Activités spécifiques :

 Activités exercées :

- Elaboration du plan de développement informatique.

- Mise en oeuvre du plan de développement informatique.

- Conseil en organisation.

- Animation, formation.

- Etude d'opportunité.

- Rédaction des cahiers des charges.

- Analyse fonctionnelle.

- Conduite de projet.

Responsabilités exercées :

- Gestion d'un département.

- Encadrement d'un service.

- Animation d'une équipe.

 Lieu d'exercice de l'activité :

- Société de services.

- Entreprises utilisatrices.

 Secteur d'activité :

- Industrie.

- Banque, assurance.

- Administration.

- Distribution, commerce.

- Autres.

 Conditions de travail :

- Détachement.




 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=